Arbizon 2831m

Il y a des sorties qui restent gravées dans les mémoires, ce fût le cas ce jour là.

La vieille, je n’avais pas prévu de faire de sortie pour me réserver pour le surlendemain. Seulement à 20h changement de dernière minute, la sortie est annulée. En quelques minutes, je cherche une solution pour quand même sortir en montagne. J’avais prévu l’Arbizon samedi. Et si j’allais le faire demain ? Encore mieux, je décide de partir aux aurores pour admirer le lever de soleil depuis le sommet. Les faces sud sont complètement sèches, la montée sera donc assez rapide et la vue sur les faces Nord enneigées très belle.

Il ne faut pas traîner car je prévois de me lever à 4h du matin pour être sur le parking sur les coups de 5h40. Je prépare rapidement mon sac pour être prêt à partir demain et me couche aussitôt pour une courte nuit mais déjà excité de la journée de demain.

4h, j’ai plutôt bien dormi, en une demi-heure je suis prêt et je pars direction les granges de Lurgues et commence à marcher à 5h40 comme prévu.

Dès la sortie du bois ça monte raide et ça continuera jusqu’à la fin. Je n’avance qu’à la lueur de ma frontale, la nuit est assez sombre et pas de lune. J’avance cependant à un bon rythme environ 600m/h. Je franchis le premier petit couloir mais peu après je me trompe en prenant une cheminée d’abord dans une pente herbeuse où je m’accroche aux touffes d’herbes pour grimper. A ce moment, je me rend compte de mon erreur, mais faire demi-tour s’avère dangereux, il y a beaucoup de pente, c’est glissant et je n’y vois pas bien. Je décide donc de sortir par le rocher. Il y a cependant un bon pas de III à passer sur une roche glissante tout en éclairant les prises à la frontale !

Je sors enfin de mon calvaire et me rend compte que la trace est presque 300m plus à ma droite. Je la rejoins donc en traversée dans une pente raide mais assez facile. Une fois revenu sur la trace, il faut monter un immense champ éboulis très raide jusqu’à la brèche d’Aurey. Le timing est serré, j’ai du perdre 15 précieuses minutes sur mon timing pour être au sommet avant le lever du soleil.

Une fois à la brèche, il ne reste plus que 200m de crêtes à parcourir. J’arrive enfin proche du sommet où les antennes du sommet commencent à s’illuminer. Mince ! A 5mn près j’y serai arrivé. Je me dépêche pour profiter de la fin du lever de soleil et des belles lumières du jour.

8h30 je suis au sommet après 2h50 quasiment sans pause, c’est dommage si je ne m’étais pas trompé j’aurai mis 10mn de moins.

Le spectacle est quand même grandiose, une vue immense sur les Pyrénées s’offre à moi du Balaitous à l’Aneto. Je m’habille bien et bois un bon thé chaud car je compte bien y rester un moment même si il fait presque -8°C , la journée de fait que commencer ! J’y resterai en tout 1h.

Puis descente express en 2h. Je me souviendrai longtemps de cette sortie et ce moment passé au sommet à contempler le paysage.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :