Crêtes Sud et Ouest du Pic Long : De l’Estaragne au Bugarret, 9 3000m

Description du parcours

Dénivelé : 2200 m

Distance : 17,6 km

Durée : 12h (nous n’étions encordés à aucun moment, aucun rappel n’a été tiré, prévoir donc un peu de marge si vous voulez vous encorder). La course peut se faire sur deux jours avec une approche la vieille où vous pourrez bivouaquer à la Hourquette de Cap de Long par exemple.

Cotation : PD+

Matériel : la corde peu être utile pour certaines désescalades un peu techniques.

Infos utiles : Topo CamptocampListeTrace GPS

Liste : 2196g


Une nouvelle sortie en compagnie de Guillaume Michaeli qui poursuit son projet de traversée des 3000m principaux des Pyrénées : Des plaines aux sommets. Nous partons pour une longue journée pour terminer le secteur du Néouvielle. Nous avons pour objectif de réaliser une traversée de l’Estaragne jusqu’au Pic Long puis de poursuivre par la crête Ouest jusqu’à la Pale de Crabounouse. J’avais cet enchaînement en tête depuis un moment mais je ne savais pas si ça passerait dans la journée.

Au dernier moment un ami, un autre Guillaume, que je n’ai pas vu depuis 4 mois nous rejoint.

Le réveil est très matinal, 3h20 sur le parking de Cap de Long pour commencer la marche à 4h15 un peu plus bas au parking « Vallon d’Estaragne » qui fait gagner pas moins de deux kilomètres sur le bitume. Après un peu de plat, ça se redresse fort et nous gagnons très vite de la hauteur dans le noir pendant que l’on devine une très grande mer de nuages. A ce rythme,  nous atteignons le sommet du Pic d’Estaragne 3006m à 6h00 (1h45) dans le noir.

21032816_261507464355230_3309940448237715543_n.jpg
Au sommet de l’Estaragne

Mais très rapidement la luminosité augmente et dévoile doucement les sommets de Gavarnie.

20170820_065107

Après une pause, le soleil commence à percer la mer de nuages qui s’étend sur plusieurs vallées.

20170820_065012.jpg

Cela nous permet de mieux voir l’arrête Sud menant au Pic Long qui est composée du Maou et du Badet.

20170820_065312

Le timing est plutôt bon et nous descendons de l’Estaragne pour monter par des éboulis croulants jusqu’au Campielh 3173m (2h35).

20170820_065100

La vue qu’offre se sommet est splendide, les trois cirques de Gavarnie sont tout proches et on ne se lasse pas de ce panorama.

20170820_070304

Le soleil sort enfin des nuages et illumine la vallée d’Aure.

20170820_070308

On continu sur la crête en passant par le modeste Pic de Lentilla 3173m pour filer droit dans les éboulis à la Hourquette de Cap de Long (3h05) qui marque le début de la crête Sud du Pic Long.

20170820_071800

On s’élève par des pentes faciles en direction du Maou qui s’éclaire tout juste.

20170820_072931

Et l’on aperçoit la muraille finale où le rocher semble assez pourri.

20170820_074031

L’ascension du bastion final (un pas de III) se passe facilement.

20170820_074245

L’an dernier j’avais buté devant cette difficulté, j’ai donc bien progressé, on arrive juste à la sortie au Pic Maou 3074m (3h30).

20170820_074525

Une fois ce Pic passé, le Badet se dresse devant nous. Les topos indiquent que le rocher est pourri, mais pour ma part je l’ai trouvé plutôt bon.

 

 

20170820_080655

L’ascension bien qu’un peu aérienne se passe bien et les prises sont assez bonnes.

20170820_081152

La grimpe est même amusante car il faut chercher le bon passage entre les aiguilles.

20170820_081156

Guillaume est bien plus à l’aise que moi dans ces passages, il arrive au sommet facilement 5 minutes avant moi.

20170820_081744

J’arrive à mon tour au sommet du Pic Badet 3160m (4h10) qui offre un bon point de vue sur le Néouvielle et son voisin le Ramougn.

20170820_074758

20170820_082557

Le Pic Long, notre prochain objectif est droit devant, de loin l’ascension s’annonce délicate. Arrivé au début de l’arrête finale, Guillaume, celui qui nous a rejoint pas vieille est assez fatigué et préfère revenir à la voiture surtout que les difficultés ne font que commencer.

20170820_083238

On traverse quelques Aiguille pour arriver à l’Aiguille Badet 3140m.

20170820_090810

20170820_090946

On arrive au pied du Pic Long, de ce point de vue, le sommet est très proéminent, la grimpe s’annonce sympathique.

20170820_092558

Le cheminement est assez simple à trouver et quelques pas d’escalades pimentent l’ascension.

20170820_093618

Après une belle ascension, nous sommes au sommet du Pic Long 3192m (5h30).

20914678_261507564355220_7642601409311905474_n

Longue pause afin de profiter du panorama, d’un côté le Néouvielle.

20170820_094708

De l’autre Gavarnie et son Cirque.

20170820_094836

Je m’approche prudemment dans la paroi de la face Nord du Pic qui offre une vue plongeante sur le Lac Tourrat, on comprend pourquoi il est gelé aussi tard dans la saison.

20170820_095432

On continu sur l’arrête O du Pic Long en direction de la Pale de Crabounouse. Il y a de nombreuses désescalades à négocier.

20170820_100122

20170820_100815

L’arrête et assez aérienne avec du vide des deux côtés, il est difficile de rester tout le temps sur le fil et il faut rester vigilant en permanence.

20170820_101314

Après une longue descente, nous arrivons au pied de la Dent d’Estibère Male, en se retournant le Pic Long n’est pas vraiment accueillant.

20170820_112944

Après avoir contourner le sommet, nous atteignons facilement la Dent d’Estibère Male 3017m (6h55).

 

Il s’en suit une dernière escalade pour atteindre le Pic Bugarret 3031m (7h20).

20170820_113159

On laisse un petit mot sur le livre d’or bien protégé dans sa bouteille métallique.

20170820_113618

Seulement, nous sommes persuadés d’être au sommet de la Pale de Crabounouse et d’avoir terminé notre enchaînement. Peut être l’euphorie d’avoir presque réussi explique cet oubli ? Nous serons que le soir que le véritable sommet était tout proche.

On descend en direction du Lac Tourrat par d’infâmes éboulis qui n’en finiront pas.

20170820_123355

On fera une longue pause après le Lac, à la descente, on se trompe de direction pour tomber sur des barres rocheuses, cette petite erreur nous coûtera une bonne demi-heure de rab. Une fois sur le bon sentier, on descend on pied du Col Tourrat qu’il faut remonter par des pentes assez raides et éprouvantes, la fatigue se fait ressentir.

Au Col Tourrat (10h), la vue sur Cap de Long est libératrice mais on sait tous les deux que c’est loin d’être fini

20170820_141947

On descend au pied du Lac par un sentier qui se perd souvent, puis on doit remonter une centaine de mètre pour retrouver le chemin qui surplombe le Lac, la fin est proche. On accélère le rythme car la fatigue se fait de plus en plus ressentir et nous voulons terminer au plus vite. Nous arrivons au parking (12h00) bien content de cet enchaînement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2 commentaires sur “Crêtes Sud et Ouest du Pic Long : De l’Estaragne au Bugarret, 9 3000m

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :