Grand Gabizos par le vallon Labardaus

 

Description du parcours

Dénivelé : 2200m

Distance : 22 km

Durée : 8h30

Cotation : F+ couloir raide avant le Grand Gabizos

Infos utiles : 


Aujourd’hui, je pars une sortie exploratoire dans le Val d’Azun avec pour objectif un bel enchaînement du Gabizos jusqu’au Pic des Tourettes que je prévois en un où deux jours avec deux refuges comme replis. La seule incertitude est la neige tombée récemment qui pourra poser des problèmes sur les crêtes.

Je commence à 5h30 depuis le pont d’Ourey juste avant le Lac du Tech ou le ruisseau du Labardaus s’écoule, j’ai pour projet de remontée le très sauvage vallon du Labardaus pour atteindre le Grand Gabizos 1600m plus haut ! Cette voie d’ascension n’est répertoriée nulle part mise à part quelques itinéraires de ski de randonnée. Je m’attends donc à une montée complètement hors sentier.

J’ai vu juste, le sentier est vraiment peu marqué et je me retrouve à plusieurs reprises dans des champs de fougères presque plus hautes que moi dans une pente soutenue.  Un vrai calvère ! J’arrive tant bien que mal à trouver un semblant de chemin qui me mène à la Cabanes des Turous. Au loin, un troupeau de moutons qui de peur s’éloignent me permettent de trouver une sente bien marquée. La végétation est beaucoup moins dense et je peux enfin marcher correctement. Il fait toujours nuit, le gps m’est très utile, le ruisseau aussi, je sais qu’il faut le suivre jusqu’au bout. Je passe de la rive droite à la rive gauche à 1880m.

Le jour se lève enfin et dévoile l’ampleur du versant monté pendant la nuit.

20170920_080019

Le Grand Gabizos encore bien haut s’illumine.

20170920_074403

Je repère alors le couloir très raide qui mène au col de la neige.

20170920_074152

La montée dans le couloir est vraiment raide et instable, mais je gagne très rapidement de la hauteur.

20170920_080022

Une fois cette difficulté franchie, j’atteint le Col de la Neige où je peux voir mes futurs objectifs, mauvaises nouvelles il y à l’air d’avoir une fine couche de neige peu portante.

20170920_082408

J’atteint ensuite le Grand Gabizos 2692m (3h05) sans soucis, cet un très beau belvédère sur les plus hauts sommets du secteur.

20170920_083708

En dessous, la vallée du Tech semble bien basse.

20170920_083716

Le prochain objectif est le Pic de Loueque, après une longue traversée sur des crêtes faciles mais avec un très beau panorama, j’atteint le Pic de Louesque 2520m (3h55).

20170920_090139

Je poursuit sur la même crête en direction du Sanctus 2482m (4h40) déjà réalisé cet hiver en ski de randonnée. La vue sur le prochain sommet, la Géougue d’Arre est de moins en moins rassurante, la neige est bien présente, je sais que le rocher y est médiocre, j’envisage déjà d’y prendre un but.

20170920_095225

Après une descente droite dans la pente jusqu’au Col d’Uzious, je dois prendre une décision. A la base jamais pour prochain de rejoindre la Géougue d’Arre par la crête de la Mule, mais il y a de la neige. Je préfère donc monter à la Hourquette d’Arre (6h00).

20170920_104738

Depuis les Lacs d’Uzious la Géougue d’Arre impose beaucoup, la crête de droite semble présenter quelques difficultés qui seront encore plus dures en neige, je monte tout de même jusqu’au Col.

20170920_110220

Au col, mes inquiétudes sont bien fondées, de la neige instable recouvre la roche elle même instable et complètement pourrie. Je tente une ascension, mais au bout de 40m d’escalade je me rends compte que c’est une mauvaise idée. Même si j’arrive au sommet, je ne sais pas comment se présente la descente pour rejoindre le Col d’Ausselia et j’ai peur de ne pas pouvoir redescendre d’autant plus que je n’ai pas les crampons même si leur utilité dans ce genre de conditions est discutable. Je fais donc demi-tour assez difficilement, les prises de tiennes pas et mes pieds tiennent sur de petites réglettes, je me fais bien peur !

20170920_113311

Je rentre donc tranquillement au Col d’Uzious (7h00) et abandonne mon projet d’enchaînement car l’enneigement sur les Tourettes est similaire à celui de la Géougue, je serai donc confronté aux mêmes difficultés. Une fois au Col, je descend par la très belle Vallée du Bouleste qui offre une très belle vue sur les Pics d’Hautefeuille et d’Arroubert. Bien que leur altitude soit modeste, il imposent par la hauteur de leur face est semble inaccessibles par ce versant.

20170920_125930

Le retour au Lac du Tech est bien agréable, mais la fin est gâchée par les quelques kilomètres de route pour rejoindre la voiture. Je peux mieux voir que ce matin le versant que j’ai remonté.

20170920_143741

Même si je n’ai pas fait tout l’enchaînement prévu, j’aurai pu repérer une grande partie ce qui sera utile pour la prochaine fois.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :