Pic d’Espingo depuis le refuge d’Espingo

La veille, nous sommes montés au refuge du Portillon depuis les Granges d’Astau. Nos envies d’aller skier le très alléchant vallon de Litérole se sont vite envolées quant à la vue du Lac dont les bords étaient bien crevassés. Du coup retour au Refuge D’Espingo histoire de faire une autre course le lendemain. Juste avant d’arriver au Refuge, le vallon de Hount Sec exposé plein Ouest, nous tend les bras, on remonte environ 300m que nous dévalerons en seulement une minute !

On profite d’une très bonne nuit au refuge, nous décidons de partir au Pic d’Espingo le lendemain, la course promets d’être sauvage !

Départ 8h le lendemain, nous devons franchir un vérou assez raide pour rejoindre le vallon d’Arrouge.

IMG_1569

Une fois cette difficulté passée, le vallon s’ouvre et nous dévoile de beaux pics jusque là invisibles.

IMG_20190328_080118

Après une longue traversée qui a un peu trop duré, nous remontons des pentes raides à 35°.

IMG_20190328_083406

Une fois ce mur monté, nous venons buter sur une corniche, nous remontons donc par le rocher juste à côté et nous arrivons sur un plateau.

IMG_20190328_093821

De ce replat, nous remontons par les pentes herbeuses, faute de neige, nous rejoignons un couloir qui nous mène à un nouveau replat.

IMG_20190328_101601

Il nous reste un dernier mur bien raide, 40° sur la fin ce qui nous oblige encore une fois à prendre le rocher, ici le dénivelé est très dur à gagner !

IMG_20190328_113615

Nous atteignons un col ou il reste encore une arête qui nous sépare du Pic.

IMG_1580

Au sommet, vue magnifique sur le Luchonnais et les Posets.

IMG_1597

Ainsi que sur le Hourgade.

IMG_1585

Petite descente pour rejoindre le col après 50m de remontée. Puis excellente descente dans de belles pentes. Lors du passage du couloir, je fais une mauvaise chute sur un rocher. Bilan, ski fissuré et fixation cassée mais ça je ne le saurai que le lendemain, j’ai juste mal au genou.

IMG_20190328_131713

Une fois remis de mes émotions, on rejoint le Refuge pour faire une bonne sieste au soleil. Une fois la douleur passée, je meurs d’envie de revenir dans ce beau vallon de Hount Secs découvert hier. Je le remonte encore plus vite 250m en 20 minutes, la descente est toujours aussi expédiée ! On passera une seconde nuit au refuge pour descendre le lendemain.

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :